Et si l'on s'acceptait (enfin!) tel que l'on est ?
Humeurs

Comment réussir à (enfin!) s’accepter tel que l’on est ?

Tout le monde a été complexé au moins une fois dans sa vie, soyons honnêtes. Que ce soit notre taille, nos cheveux, nos cuisses, nos fesses, notre ventre ou notre nez. Il faut avouer, on est jamais satisfait de ce que l’on a. Mais les complexes, même si c’est quelque chose de relativement banal, peuvent être de véritables cercles vicieux et gâcher la vie de certaines personnes. Je fais partie de ces gens qui ont longtemps été complexés, mais j’essaye de plus en plus d’être bienveillante avec moi-même, et d’avoir une image la plus positive possible de mon corps. Et j’avais envie d’en parler avec vous, et de vous transmettre cette positivité. Le but : ranger ses complexes au placard.


D’où viennent nos complexes ?


Les complexes peuvent venir tout d’abord de l’environnement familial, si, par exemple, vos parents accordaient beaucoup d’importance au physique, ou qu’ils ont pu être dur avec vous au sujet de votre poids (ou autre complexe). Ou encore à cause de camarades de classe, qui n’avaient pas leur langue dans leur poche, et qui ont pu avoir des mots blessants, qui finalement touchent beaucoup plus que ce que l’on voudrait croire. Mais aussi car dès le plus jeune âge, on nous bassine avec le corps « parfait ». Je pense par exemple à la Barbie avec laquelle nous jouions, qui possède ce corps qui n’existe tout simplement pas dans la vraie vie, mais qui reste un modèle dans notre tête.

Et puis, il y a les publicités aussi avec toutes ces « femmes parfaites ». On ne s’en rend pas forcément compte, mais tout cela à un impact psychologique sur nous et alimente notre image de la beauté. Mais finalement, tout cela, c’est surtout une bonne grosse dose de paillettes. Pour une photo parfaite que l’on trouvera dans notre magazine, il y a des heures de maquillage, de coiffage, de nombreuses prises de vue et de belles retouches. Tout cela est finalement très éloigné de la réalité, elles semblent si inaccessibles et presque irréelles.

Et enfin, dernier source et non des moindres, les réseaux sociaux. Il faut savoir que tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux n’est pas forcément la réalité, ou du moins pas toute la réalité. Il est facile de faire une jolie mise en scène pour donner envie, de maîtriser une belle lumière et de connaitre les poses pour se mettre en valeur par exemple. Cependant, derrière toutes ces belles photos, et cette vitrine d’une vie parfaite, il y a aussi la vraie vie, celle qui est un peu moins rose et lisse. Et il faut savoir faire la part des choses, apprendre à regarder tout cela avec juste mesure.


Comment essayer de s’en débarrasser ?


Il faut d’abord prendre conscience que nous ne sommes pas parfaits, et tenter de s’y faire. S’accepter tel que l’on est n’est pas quelque chose qui se fera en un claquement de doigt, mais avec de la patience, et de la volonté, vous verrez, vous y arriverez petit à petit. Et puis, au lieu de toujours chercher à cacher ses défauts, pourquoi ne pas essayer de les accepter et d’en faire une force. Une petite poitrine ? Et pourquoi vous ne porteriez pas un joli soutien-gorge triangle en dentelle, que vous laisserez entrevoir sous une belle chemise ? Des fesses généreuses ? Oser la jolie jupe crayon !

Ensuite, un petit conseil que je pourrais vous donner pour vous mettre vos complexes aux oubliettes, c’est de faire du sport. Cette démarche n’a pas pour objectif de changer physiquement, ou de perdre du poids par exemple. Mais, le sport a un impact assurément très positif sur la santé et le moral. Et le dicton « un esprit sain dans un corps sain » prend tout son sens. Faire du sport permet de libérer les ondes négatives, de s’aérer la tête, et vous verrez que vous vous sentirez étonnement bien dans votre corps après une bonne séance !

Et enfin, dernière petite astuce pour se débarrasser de ces complexes, et s’accepter tel que l’on est (et la meilleure selon moi!) : le sourire ! Et oui, le sourire est le plus beau maquillage qu’une femme puisse porter. J’approuve ce dicton à 200%. Et en plus, vous verrez, le sourire est un peu magique. Il attire généralement la bienveillance et la gentillesse, il donne envie aux gens d’aller naturellement vers vous, il libère des sentiments négatifs et fera toujours très plaisir à celui qui le recevra. C’est une sorte de cercle vertueux, et vous verrez qu’avec un grand sourire aux lèvres, on ne prêtera plus aucune attention à ces petits défauts.


Et vous, quelle relation entretenez-vous avec votre corps ?

#BODYPOSITIVE


Comment (enfin!) s'accepter tel que l'on est ?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply La parenthèse psy 16 novembre 2017 at 18 h 07 min

    Un article très juste ! Mon corps ne me dérange pas, je l’aime assez bien. Bon, ok, j’ai les fesses plates et les seins tombants mais il a d’autres qualités que je mets en valeur ! 🙂
    https://la-parenthese-psy.com/

  • Reply Melgane 15 novembre 2017 at 18 h 18 min

    Le rapport qu’on a avec notre corps et nos complexes (et pour avoir écrit un article sur le sujet il y a quelques jours) et « faire du sport » enfin… je comprends l’argument mais tu vois on commence à faire du sport quand on est déjà dans une démarche d’acceptation du corps, et pas pour accepter son corps. Si on fait du sport avant d’être dans l’état d’esprit c’est destructeur, à mon sens. Parce que le sport fait bouger le corps, faire bouger un corps que l’on n’aime pas, avec lequel on n’est pas à l’aise, c’est encore pire pour la confiance en soi… C’est pareil pour les pubs et les réseaux sociaux : on peut pas avoir de recul si on n’est pas déjà dans un certain état d’esprit. Le rapport au corps est beaucoup plus complexe.

  • Reply Estelle 15 novembre 2017 at 18 h 02 min

    Hello Sophie !

    J’aime beaucoup les articles qui parlent d’acceptation de soi. C’est courageux d’en parler ici 🙂 Comme tu dis, s’accepter prend du temps, mais on y arrive, l’âge aidant…

    Pour moi, ça a longtemps été un vrai combat : je faisais partie des personnes pour qui les complexes sont devenus un vrai trouble psychologique. Je me voyais trop grosse et ne pensais qu’à perdre du poids, faire du sport, ne pas manger, faire du sport. Le cercle vicieux s’impose si vite ! J’en parle aujourd’hui très librement car j’ai suivi une thérapie, totalement assumée contre ces troubles du comportement alimentaire. J’aimerais d’ailleurs davantage l’évoquer sur mon blog, car je me suis aperçue, en évoluant dans ce monde, que beaucoup de personnes sont touchées – à différents niveaux bien sûr. Le tout est de trouver l’angle d’attaque pour que ça ne soit pas déprimant mais positif. Au lancement du blog, j’avais aussi rédigé un ebook d’une centaine de pages, que j’avais nommé le Mind & Body Challenge, quatre semaines d’exercices pour mieux s’accepter !

    Courage dans ta quête 🙂
    Ce que ma thérapie m’a appris, c’est que tout est question de rencontres : on s’accepte mieux quand on se sent aimée (même si beaucoup nous disent qu’on doit commencer par soi, je sais que dans certains cas, cela ne suffit ni ne commence par là 🙂

    À bientôt ma belle,
    Ces photos sont magnifiques !

  • Reply Lucile In Wonderland 15 novembre 2017 at 17 h 34 min

    Moi je suis toujours en plein travail sur moi-même ! Pas facile d’accepter ses rondeurs quand on passe son temps à voir des physiques parfaits sur les réseaux sociaux. Mais comme toi, je suis beaucoup plus bienveillante vis à vis de moi qu’avant. Disons qu’avec le temps, je me suis rendue que faire des régimes me rendait malheureuse. Alors à choisir, autant avoir quelques kilos en trop mais être heureuse, non ?

  • Reply Mrss_flowers 15 novembre 2017 at 15 h 15 min

    Merci Sophie pour cet article ! Je suis tellement obsédée par mon corps en ce moment et je me dis que oui tu as raison, l’image de La femme parfaite que l’onnous vend est totalement fausse. Et je trouve que cela Cest encore plus accentuait avec la mode du fitness et du healthy… mais comme tu dis il faut faire des efforts au quotidien, aujoirdhui je vais donc aller au sport, car Cest vrai que depuis Que je bosse j’ai quasiement plus le temps… et je vois que le sport manque surtout à mon bien etre mental. Des bisous

  • Reply Plume d'Auré 15 novembre 2017 at 13 h 38 min

    Tu es superbe et tu n’as aucun complexe à avoir ! Cela dit ton texte est très vrai et c’est vrai que nous avons tous des complexes… même si on nous dit qu’on ne devrait pas!
    Très bel article plein de bonnes ondes! Merci <3
    Bisous
    Plume d'Auré

  • Reply delphine 15 novembre 2017 at 13 h 04 min

    Coucou,
    Des ondes positives qui font un bien fou. S’accepter est tellement difficile. Depuis que j’ai débuté mon travail actuel,soi bientôt trois ans, j’ai pris 7 kilos. J’ai tellement de mal à les accepter, le reflet du miroir est tellement compliqué et je ne parle pas des réseaux sociaux qui ne sont pas tendre. Mais j’ai décidé d’y faire face avec mon premier rendez-vous chez une nutritionniste/diététicienne en janvier.
    Comme quoi le plus dure c’est de faire le premier pas vers l’acceptation.
    Belle journée à toi.
    Delphine

    • Reply sophiesmoods 16 novembre 2017 at 14 h 22 min

      Merci beaucoup Delphine. Je suis bien d’accord avec toi, ce n’est pas facile du tout !
      J’espère sincèrement que ton rendez vous avec cette nutritionniste/diététicienne t’aidera à aller de l’avant 🙂

  • Reply Serena 15 novembre 2017 at 12 h 57 min

    Coucou ma belle,
    J’ai adoré ton article et je te trouve parfaite comme tu es avec une super ligne ! Mais c’est clair que les dictats de la société sont durs et c’est pas facile d’avoir confiance en soi dans ces conditions !
    Gros bisous à toi 🙂

    • Reply sophiesmoods 16 novembre 2017 at 14 h 20 min

      C’est vrai que les dictats de la société sont assez durs, et qu’il faut savoir passer outre !
      Merci pour tous tes compliments en tout cas 🙂

  • Reply Marie 15 novembre 2017 at 11 h 58 min

    J’aime j’aime cet article. Avant de parler du sujet en lui même, saches que tu es absolument belle sur ces photos.
    Sinon, tout comme beaucoup, j’ai eu des gros complexes que j’ai réussi a atténuer au fil du temps. 12kg de plus il y a encore 5ans. J’ai passé mon adolescence dans des sweat trop grands et des fringues immondes, car je ne m’aimais pas. Jusqu’au jour où, révolution, mon amour pour la mode à repris le dessus et merde ! (oups désolée pour les gros mots). J’ai soudain eu envie de porter des jupes et des petits hauts. Et la puberté passant, un corps de « femme » est doucement arrivé, me faisant retrouver ds formes acceptables. Aujourd’hui, du sport et de la surveillance de mon mode de vie m’aident à atteindre ce corps de presque « no complexe » ! Mais après tout, il en faut bien, sinon de quoi nous plaindrions nous ? ahah.

    Bravo pour cet article.

    Gros bisous

    Marie

    • Reply sophiesmoods 16 novembre 2017 at 14 h 20 min

      Merci beaucoup Marie, ton message me touche beaucoup 🙂
      Qu’est-ce que ça fait du bien d’enfin se sentir bien dans ses baskets et d’avoir trouvé cet espèce d’équilibre !
      Et je suis d’accord avec toi, du sport et un mode de vie sain aident aussi 🙂

  • Reply Marine 15 novembre 2017 at 10 h 28 min

    J’ai adoré lire ton article en me réveillant, avec toutes ces bonnes ondes positives 🙂
    Je pense comme toi que nos complexes viennent beaucoup de ce qui nous entoure : école, camarades, réseaux sociaux, publicités… et malheureusement ça ne va pas forcement diminuer dans les années à venir. Mais tu as bien raison, il faut réussir à mettre ses complexes en valeur pour les combattre ! (oui je sais de quoi je parle aussi ^^)

    Bisous ma belle :),
    Marine

  • Leave a Reply